Ça veut dire quoi Papa « God save the Queen »?

Avant de se décider, nous avions jaugé les risques avec soin. En effet, partir à 8 dont 4 enfants à Londres au mois de Novembre pouvait engendrer certaines craintes. Nous aurions  pu partir à Barcelone, Lisbonne ou Rome, mais les enfants (emmenés par une petite fille de 9 ans) ont porté leur dévolu sur Londres plutôt.

C’est donc avec quelques à priori que nous nous sommes dirigés vers l’aéroport. Tant pis pour les tapas, le soleil et la mer; au pire, on laissera les enfants devant la porte des Pubs et nous, on profitera de la Guiness!

Donc atterrissage à London City Airport, on passe devant les distributeurs et on recharge à bloc les Oyster cards pour nous permettre de voyager à notre gré. Puis, sans perdre une minute, on saute dans le premier DLR qui passe et peu après dans l’underground.

« T’as bien validé les tickets de transport ? »
« Heuuuu, c’était où ? J’ai pas vu les bornes ! »

Donc, nous commençons notre vie de londoniens, en grugeant les transports en commun. Heureusement, pendant tout le séjour on ne rencontrera qu’une seule fois un contrôleur, juste au moment où nous avons décidé de faire un croix sur notre vie de délinquants et nous sommes rentrés dans le rang (enfin plutôt, au moment où on a quand même compris  comment ça marchait). Mais donc ce ne sera pas cette fois là qu’il faudra payer les 50 livres multiplié par 8 délinquants qui aurait annoncé un début de séjour chaotique (« bon, les enfants, il n’y aura pas de cadeau pour le séjour, le méchant contrôleur ayant pris tout votre budget cadeau« ).

Donc c’est par un temps magnifique que nous débarquons du métro. Comment ça? un temps magnifique, on nous avait prévenu que d’aller à Londres sans k-way, c’était comme faire un marathon sans paire de baskets… aucune chance d’arriver à la fin avec le sourire.

Ben oui, c’est comme ça, le temps était génial, et heureusement parce que qu’est-ce qu’on a crapahuté pendant tout le séjour! Mais c’est normal; il y a tellement de choses à voir!

Premier jour : tour de la ville dans les bus rouges (qui traversent la ville de part en part autant dire qu’il n’y a pas besoin de payer pour un tour operator avec ses bus à touristes) en passant par Piccadilly Circus et Trafalgar Square. Arrêt à côté de Big Ben (on est touriste ou on ne l’est pas!) et promenade le long de la Tamise et du London Eye. Remonter au magasin M&M’s world qui est probablement le monument historique le plus visité de Londres. On finira la soirée au Bill’s pour manger le premier burger du séjour (mais certainement pas le dernier…).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deuxième jour :Grande visite du British Muséum où il y a tellement de choses à voir que ça mérite le déplacement à lui seul, repas dans un pub où l’on peut enfin se délecter de la boisson locale (accompagnée d’un gros plat de Nachos avec plein de fromage dessus) puis direction Camden Market et sa foule hétéroclite et iconoclaste. Et enfin, pour faire plaisir à mon fils, on mangera une pizza dans le fameux restaurant Zizzi (en anglais dans le texte).

Troisième jour : A voir absolument pour les enfants le musée d’Histoire Naturelle pour sa galerie de dinosaures et puis visite de l’autre coté de Londres avec en point d’orgue le Tower Bridge (la visite en haut vaut vraiment le détour tellement la vue est belle).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par contre, attention à ne pas se faire arnaquer. Quand on va au pub ou au restaurant, il faut bien regarder parce qu’il se peut que dans la section bière de la carte se glisse de façon insidieuse et perfide… du cidre. Etre bien attentif pourra vous éviter de vous faire chambrer par votre plus vieil ami pendant les 10 prochaines années.

cidre

Bon allez, voilà, il est l’heure de rentrer, on en a plein les yeux, tout le monde est ravi et enchanté.

« Non Papa, j’veux pas rentrer »

« Comment ça? tu veux pas rentrer… moi non plus, je ne veux pas rentrer mais si on continue comme ça je vais finir par devenir alcoolique… enfin, sauf si je continue à commander du cidre…

…. mais bon, c’est sûr, ne t’inquiète pas, on reviendra…« 

2 réflexions sur “Ça veut dire quoi Papa « God save the Queen »?

  1. Super ton article, ça donne le goût de visiter ce pays. J’ai partagé le lien de ton article a un ami blogueur/coureur qui a aussi fait un voyage en Angleterre l’été dernier. Il avait suite à son voyage écrit quelques articles, si ça t’intéresse tu pourras trouver l’un d’eux ici : https://ledernierkilometre.com/2016/09/23/courses-anglaises-a-la-decouverte-de-londres/ Vous me donnez tous les deux envie de découvrir ce pays.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci Julie, j’ai été faire un tour sur son blog et ça m’a fait remonter des souvenirs (j’ai laissé un petit clin d’œil pour toi sur l’article).
      Et c’est marrant, quand je lis tes articles, je me dis exactement la même chose, ça me donne envie d’aller voir le Quebec!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s