Trail et running… histoire de gobelet…

C’est l’heure des bilans en ce mois de janvier, donc c’est encore le moment de se retourner et de regarder l’année écoulée. Mais ce coup-ci, on va faire le bilan carbone. Et c’est facile, il suffit d’ouvrir mes tiroirs parce que j’ai des trucs de course qui traînent un peu partout dans la maison.

Pour le running, il y a d’abord les trucs nécessaires comme le sac de trail avec la poche d’eau (sans laquelle je serais probablement mort desséché cet été sur un côté de la route), les vêtements pour s’accommoder à toutes les saisons et ne pas être trop dépendant des machines à laver (ce qui fait déjà tout un tas d’affaires), les chaussures (et cette année j’ai été raisonnable parce que j’en ai acheté qu’une seule nouvelle paire mais je sens que pour l’année prochaine, il va falloir faire les soldes parce que je suis en train d’attaquer la mousse sous la semelle d’un certain nombre..) et d’autres trucs plus ou moins utiles…

Mais il y a aussi, tous les « cadeaux » que l’on reçoit en participant aux courses sur routes ou aux trails. Et ce matin en ouvrant mon tiroir à verre dans la cuisine, je me suis rendu compte que c’était le drame… l’année 2019 était l’année du gobelet! Bon, il est vrai que cet année, j’ai fait un paquet de courses, mais quand même…IMG_0881

Il est devenu de mode, notamment pour les trails de ne plus donner de gobelet jetable en cours de course et de combler notre soif en trimbalant son propre gobelet à la place. L’idée est bonne à la base et du coup les organisateurs ont proposé de nous offrir en cadeau un gobelet réutilisable… Cette bonne intention se propageant, ce n’est pas moins d’une dizaine de gobelets plastiques que j’ai collectés pendant les courses cette année qui traînent maintenant dans mon tiroir (sans compter ceux qu’on utilise déjà pour mettre nos brosses à dents…). Bon, il est vrai que ça fait toujours un souvenir, une sorte de  trophée en remplacement à la médaille, mais j’ai décidé qu’à partir de maintenant je vais résister à la tentation de l’accepter pour les prochaines courses même si c’est l’unique souvenir du « oui, je l’ai fait… », du « oui, j’y étais même qu’il pleuvait ce jour-là et que j’étais pas devant ma télé », du « oui, je les ai parcourus ces 12 kilomètres 500 » (même si techniquement comme le cadeau est généralement donné avant le départ, rien ne m’empêche de prendre le gobelet et de regarder les autres courir…), du « oui, oui, ouiiiiiiiii »… et ben là, ce sera « non merci c’est gentil » et mon tiroir me remerciera (et mon épouse aussi par la même occasion…).

Bon, vous allez me dire, que si je joue l’intégriste du gobelet, qu’est ce qu’ils vont faire les coureurs qui se jettent pour la première fois dans l’aventure running et qui n’ont pas leur gobelet attitré et donc, qui risquent de mourir de soif sur le ravito du 6e kilomètre de leur première course devant le jerrican d’eau rempli. J’avoue que je ne vois que 2 options :

  • S’allonger plat dos sur le sol, la bouche grande ouverte sous le-dit jerrican et demander au gentil bénévole d’avoir pitié et d’ouvrir le petit robinet…
  • Etre prévoyant et au moment de l’achat chez Décathlon de son premier short de compétition (anti -frottement sur les cuisses parce que ça brûle), d’en profiter pour acheter aussi une petite flasque à 5 euros par la même occasion…IMG_0884

Bon d’accord, plus de gobelets… Et plus de t-shirts finisher non plus parce que c’est pas mieux, ça déborde de partout… alors quoi, c’est fini, plus de cadeaux, plus de souvenirs?

Bon, je vais essayer de lancer des pistes : pourquoi pas un truc à manger comme un saucisson ou une bière (bon attention à prévoir pour tout le monde avec de l’alcool free par exemple)… Une fleur serait aussi une bonne attention pour un sport qui devient de plus en plus mixte, ou permettre de se faire pardonner d’être parti un dimanche matin (et au pire, c’est toujours beau dans une maison)… Et puis, pour les grosses courses, s’il vous plait, gardez la tradition des médailles parce que même si au niveau du degré d’inutilité, on atteint le paroxysme, il est bon de temps en temps de garder des moyens pour se flatter l’ego…

Et dans un monde qui déborde d’imagination, je suis sûr qu’il y a encore plein d’autres idées en se creusant un peu la tête…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s